ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Dieu rend visite à Newton


Paru en français pour la première fois dans Les lettres nouvelles de Maurice Nadeau en 1959, Dieu rend visite à Newton n’avait pas été réédité depuis 1976.
Le soir de sa mort, Newton reçoit la visite de Dieu qui s’annonce d’abord par un miracle en faisant croire au physicien que la loi de la gravitation n’existe plus. Au terme d’une discussion avec le Créateur, Newton propose à Dieu de le transformer en être humain pour qu’il puisse enfin éprouver la vie de ses créatures.
Cette nouvelle est le seul projet abouti que Stig Dagerman mena dans la période de silence littéraire qui marque les dernières années de sa vie. Ce devait être l’introduction d’un roman consacré à Almqvist, grand écrivain suédois du XIXe siècle. Fable sur le pouvoir, la loi divine et les lois humaines, Dieu rend visite à Newton pose avec acuité de multiples enjeux philosophiques et politiques : Dieu devenu humain doit, pour rejoindre ses créatures passer par une série d’épreuves initiatiques où il apprendra tour à tour l’humilité, la peur, la douleur ; Newton, figure symbolique du scientifique, prend la place du Créateur au moment de mourir, c’est désormais la science qui accomplit les miracles ; quant à Dieu, aussi bien disparaît-il puisqu’il devient un simple marin.

« D’une voix qui est comme une caresse à l’oreille de Dieu, Newton chuchote :
"Je crois que j’ai un cadeau pour vous, Sire.
- Quel cadeau ?
- Une vie humaine.
- Pour quoi faire ?
- Pour naître et pour mourir. Car ce n’est qu’en mortel, Sire, que vous vivrez le temps non comme une terreur, mais comme une loi. Et ce n’est qu’au sein des lois, Sire, qu’il est possible d’atteindre le coeur du monde.
- Fais-moi alors ce cadeau. »


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net