ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

La dictature du chagrin et autres écrits amers (1945-1953)


La contrebasse ou bien la flûte, chacun dispose d’un instrument avec lequel il pense pouvoir faire l’expérience de la liberté.
Il était une fois un homme qui possédait une contrebasse. Le soir, il s’enfermait dans l’unique pièce de son appartement et jouait pour lui-même, loin de sa jeune épouse. Il finit par savoir jouer assez bien pour devenir membre d’un orchestre de danse. Peu à peu, il devint tout à fait évident qu’il possédait l’étoffe d’un bassiste éminent. Bientôt, il s’enferma à clé le matin et le soir. Mais il arriva un jour que le couple eut un enfant, un garçon.
Au début, tout fut à peu près comme d’habitude : le père jouait, le fils pleurait et la mère ne disait rien. Mais le père finit par remarquer que l’enfant n’aimait pas cet instrument. Peu à peu le père se mit lui aussi à prendre en grippe les contrebasses. Il se mit à jouer de plus en plus mal et ses camarades lui dirent ce qu’il en était. - le petit d’abord, répondit-il ?


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net