ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

PROCHAINS DÉBATS

Le jeudi 23 janvier 2020 à 19h30
FRONT NOIR - RENCONTRE AVEC LOUIS JANOVER

A l’occasion de la parution de Front noir. 1963-1967 Surréalisme et socialisme de conseils aux éditions Non Lieu, Louis Janover, Michel Carassou, Maxime Morel et Yves Giry viendront présenter l’histoire de cette revue incroyable, au carrefour du surréalisme et de l’Internationale situationniste // dès 19h30 dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

La revue Front noir (1963-1967) fut créée par Louis Janover, avec un groupe d’amis, après qu’il a quitté le groupe surréaliste. Cette revue fait entendre une note différente de celle des autres avant-gardes de ce temps (lettrisme, situationnisme) en cherchant à concilier les prises de position politiques radicales et une expression poétique et artistique sans concession.
Le positionnement politique est celui du socialisme de conseils, théorisé en France par Maximilien Rubel, qui s’appuie sur la pensée de Marx pour critiquer tous les marxismes.
L’expression poétique entend répondre aux exigences qui furent celles des surréalistes aux débuts de leur mouvement (indépendance, spontanéité).

L’ouvrage comprend une étude de Maxime Morel présentant l’histoire et les orientations de la revue, un choix de textes de la revue et des brochures qui ont suivi (sont reprises aussi les illustrations de Gaétan Langlais et Le Maréchal) et une postface de Louis Janover, qui fut au cœur de cette expérience.


Le vendredi 24 janvier 2020 à 19h00
LES ÉTOILES NOIRES - EDWARD ABBEY // 17 ANS DE LA LIBRAIRIE QUILOMBO

Benjamin Guérif, directeur de la collection Totem aux éditions Gallmeister, Hugo Piette, dessinateur de la BD Seuls sont les indomptés, et Frédéric Lavabre, des éditions Sarbacane, viendront nous parler d’Edward Abbey, l’auteur du livre culte de la contre-culture américaine, Le Gang de la clé à molette, polar écologique sans équivalent. Anarchiste, iconoclaste, contestataire, rageur et joyeux, opposé à toute forme d’autorité et de pensée convenue, doté d’un sens de l’humour corrosif, grand amoureux de la nature, Abbey méritait bien d’être la première « Étoile noire » de 2020, qui sera bien particulière puisque nous fêterons aussi les 17 ans de la librairie Quilombo !
Suivi d’un concert de Miles Oliver (cow-boy solitaire, indie folk) // dès 19h dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

Révoltés de voir le somptueux désert de l’Ouest défiguré par les grandes firmes, quatre insoumis entrent en lutte contre la « Machine ». Dénonciation cinglante du monde industriel, hommage appuyé à la nature sauvage et hymne à la désobéissance civile, ce livre est devenu la bible d’une écologie militante.


Le vendredi 7 février 2020 à 19h00
LES ÉTOILES NOIRES - MOHAMED CHOUKRI

Pour cette nouvelle édition des Étoiles Noires, nous rendrons hommage à Mohamed Choukri. Les excellentes éditions Alifbata vont éditer une adaptation graphique signée Abdelaziz Mouride, le père de la bande dessinée marocaine, du Pain nu de Mohamed Choukri, immense écrivain marocain - Discussion à partir 19h avec Kenza Sefrioui, préfacière et Simona Gabrieli, éditrice & Concert à 21h de Youssef Jandouk Gnawa // dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

Adaptation en bande dessinée du célèbre roman de l’auteur marocain Mohamed Choukri. "Le Pain nu" est le récit d’une enfance qui n’a pas eu lieu. Celle de Mohamed Choukri, marquée par la pauvreté et l’exil dans le nord du Maroc des années 1940 à 1950 sous le joug du protectorat. La famine, la fuite d’un père violent, les nuits à la belle étoile dans les bas-fonds de Tanger, la combine, le vin, le kif, le sexe... Mohamed Choukri fait très tôt l’apprentissage de la survie. Il connaîtra aussi la prison. C’est là, aux côtés des détenus politiques, qu’à l’âge de vingt ans il apprendra à lire et à écrire. De l’intérieur de sa cellule, il nous livre ici son récit autobiographique, celui d’une revanche sur le destin, qui dévoile comme jamais auparavant une autre histoire du pays, faite de misère et d’exclusion. Édition augmentée d’une annexe sur la vie et l’œuvre de Abdelaziz Mouride, pionnier du 9e art au Maroc, avec des planches inédites de son album "On affame bien les rats", bande dessinée réalisée clandestinement durant sa réclusion dans la prison de Kénitra et dans laquelle il témoigne de la condition des prisonniers politiques pendant les années de plomb.


Le jeudi 13 février 2020 à 20h00
L'ÉCOLOGIE SOCIALE

Marin Schaffner traducteur et postfacier de L’écologie sociale de Murray Bookchin qui paraît chez Wildproject, viendra nous parler de Bookchin, pionnier de l’écologie politique // dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

Murray Bookchin, penseur aux origines du municipalisme libertaire, a mené une réflexion théorique et philosophique fondamentale sur l’écologie.
Aucun des problèmes écologiques que nous affrontons aujourd’hui ne pourra être véritablement résolu sans un profond changement social – telle est la conviction qui traverse l’œuvre de Murray Bookchin.

Il explore de façon critique les relations entre sociétés humaines et milieux naturels. Son projet passe notamment par une archéologie de la domination, l’élaboration d’une philosophie de la nature, l’exploration des conditions et des formes de la liberté, des réflexions sur une technologie au service de la vie, et une décolonisation des imaginaires.

« Ce livre de Bookchin témoigne de l’originalité, de la vaste connaissance et de la lucidité interprétative qui caractérisent l’ensemble de son œuvre » (Noam Chomsky).

Marin Schaffner a traduit et postfacé ce texte. Ethnologue de formation et voyageur au long cours, il mène de nombreux projets de recherche, d’animation et d’écriture sur l’écologie, la pédagogie, les migrations et le handicap. Il a déjà publié chez Wildproject Un sol commun, un état des lieux des pensées de l’écologie en France à travers 20 entretiens.


Le vendredi 28 février 2020 à 19h00
DÉPÔT DE BILAN DE COMPÉTENCES

Venez fêter la sortie de "Dépôt de bilan de compétences", la nouvelle BD de David Snug aux éditions Nada ! À partir de 19h, David Snug sera en dédicace à la librairie. La soirée se poursuivra par un concert de son groupe, Trotski Nautique, qui interprètera pour l’occasion un set contre le travail. // Librairie Quilombo (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).

S’inspirant de son propre parcours professionnel, Snug nous livre une critique du travail décalée et documentée.
Héritier de Bob Black et Paul Lafargue, il dénonce avec humour l’absurdité du salariat et les travers du capitalisme tout en cultivant ce goût pour la liberté et l’autonomie qui lui sont chers.
De ses études d’art appliqué à l’usine en passant par la case chômage, l’intérim et son lot de boulots précaires, il aborde la question du déterminisme social, la pénibilité du travail à la chaîne, la vacuité des formations dites professionnalisantes, pour pointer les disfonctionnements du système et prôner une vie en marge, mais pas oisive, et envisager des pistes alternatives d’activités.

Auteur de BD et musicien, David Snug compte actuellement 13 livres à son actif publiés aux éditions Même pas mal, Les Enfants rouges et Marwanny.


Le vendredi 6 mars 2020 à 20h00
ÊTRE ÉCOFÉMINISTE - THÉORIES ET PRATIQUES

Jeanne Burgat Goutal présentera son livre Être écoféministe. Théories et pratiques (éditions L’échappée) // dès 19h30 dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

à paraître le 6 mars 2020

Oppression des femmes et destruction de la nature seraient deux facettes indissociables d’un modèle de civilisation qu’il faudrait dépasser : telle est la perspective centrale de l’écoféminisme. Mais derrière ce terme se déploie une grande variété de pensées et de pratiques militantes.
Rompant avec une approche chic et apolitique aujourd’hui en vogue, ce livre restitue la richesse et la diversité des théories développées par cette mouvance née il y a plus de 40 ans : critique radicale du capitalisme et de la technoscience, redécouverte des sagesses et savoir-faire traditionnels, réappropriation par les femmes de leur corps, apprentissage d’un rapport intime au cosmos…
Dans ce road trip philosophique alternant reportage et analyse, l’auteure nous emmène sur les pas des écoféministes, depuis les Cévennes où certaines tentent l’aventure de la vie en autonomie, jusqu’au nord de l’Inde, chez la star du mouvement Vandana Shiva. Elle révèle aussi les ambiguïtés de ce courant, où se croisent Occidentaux en quête d’alternatives sociales et de transformations personnelles, ONG poursuivant leurs propres stratégies commerciales et politiques, et luttes concrètes de femmes et de communautés indigènes dans les pays du Sud.


Le mercredi 18 mars 2020 à 19h00
LES ÉTOILES NOIRES - JIM TULLY

Pour cette nouvelle édition des Étoiles Noires, nous rendrons hommage à Jim Tully. Après Vagabonds de la vie, Circus Parade et Les Assoiffés, les excellentes éditions du Sonneur poursuivent l’édition de l’œuvre de Jim Tully avec Le Boxeur - Discussion à partir 19h avec Thierry Beauchamp, préfacier et traducteur de Jim Tully & Concert d’Albert Conan à 21h // dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

Préface et traduction de l’anglais (États-Unis) par Thierry Beauchamp.

Salué par la critique littéraire, la presse sportive et les pugilistes eux-mêmes, Le Boxeur (The Bruiser en anglais), publié en 1936, est l’une des œuvres de fiction les plus informées de la littérature consacrée au « noble art ». On y retrouve le rythme trépidant, les phrases courtes et suggestives, les dialogues authentiques et la rude humanité de l’auteur de Vagabonds de la vie, Circus Parade et Les Assoiffés.
Jim Tully combattit en professionnel entre 1908 et 1912 et noua des amitiés avec des champions comme Johnny Kilbane et Jack Dempsey (un autre « gamin du rail »). Il est à ce titre le premier écrivain à poser les problématiques du boxeur professionnel. Comment se nourrir, se loger, s’entraîner, se soigner et, d’une manière générale, vivre de ses poings quand votre destin peut basculer en une seconde ? Car le monde de la boxe repose sur une logique de marché où les sentiments ne survivent que très rarement aux déconvenues. Jim Tully nous permet donc de comprendre l’économie de ce sport, le système des bourses et des paris, la hiérarchie d’un milieu complexe où l’honnêteté est admirée sur le ring mais méprisée en dehors. Dans Le Boxeur, on découvre ainsi l’immense popularité de ce sport qui, au début du XXe siècle, attirait les foules aussi bien aux États-Unis qu’en Europe.
Enfin, il faut souligner – une fois de plus – la lucidité et la délicatesse avec laquelle Jim Tully évoque la condition de ces laissés-pour-comptes qui souvent risquaient leur vie sur un ring pour quelques dollars.


Les débats déjà organisés par Quilombo
Le jeudi 16 janvier 2020 à 19h00
Soleil trompeur - ITER ou le fantasme de l’énergie illimitée

Rencontre avec Isabelle Bourboulon, autrice de Soleil trompeur. ITER ou le fantasme de l’énergie illimitée (éditions Les Petits Matins) // dès 19h30 dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).


Le mardi 14 janvier 2020 à 19h00
Liberté sur Paroles à Quilombo - Fille à pédés

Une fois par mois, Eugénie Barbezat vous propose d’assister à l’enregistrement de son émission Liberté sur Paroles, diffusée sur Radio Aligre ! Elle accueille cette fois-ci Lola Miesseroff, autrice de Filles à pédés et Voyage en outre-gauche (éditions Libertalia). Enregistrement de l’émission de 19h00 à 21h (entrée libre même en cours d’émission), suivi d’un débat avec le public // Librairie Quilombo (23 rue Voltaire Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).


Le mardi 3 décembre 2019 à 19h00
Ceux qui restent. Faire sa vie dans les campagnes en déclin

Une fois par mois, Eugénie Barbezat vous propose d’assister à l’enregistrement de son émission Liberté sur Paroles, diffusée sur Radio Aligre ! Pour la 9e, elle accueille Benoît Coquard, auteur de Ceux qui restent. Faire sa vie dans les campagnes en déclin (éditions La Découverte). Enregistrement de l’émission de 19h à 21h (entrée libre même en cours d’émission), suivi d’un débat avec le public // EN RAISON DU GRAND NOMBRE D’INSCRITS, LA RENCONTRE SE FERA DANS LA GRANDE SALLE DU CICP, 21 ter rue Voltaire, à quelques mètres de la librairie Quilombo (Paris XIe, m° Rue des Boulets ou Nation).


Le vendredi 29 novembre 2019 à 20h00
Bagnards & anarchistes

A l’occasion de la parution des Barricades à l’île du diable (L’Atelier) et de Moi, Clément Duval, anarchiste et bagnard (nada), Véronique Fau-Vicenti et Marianne Enckell viendront présenter ces mémoires de bagnards et d’anarchistes // dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).



Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net