LIBRAIRIE FERMÉE - COMMANDES NON SERVIES

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

PROCHAINS DÉBATS

Le jeudi 9 avril 2020 à 20h00
L'ÉBLOUISSEMENT DE LA RÉVOLTE

Jean-Luc Sahagian présentera son nouveau livre L’éblouissement de la révolte (éditions CMDE) // dès 19h30 dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

En Arménie, au printemps 2018, c’est la révolution. L’ensemble du pays est sorti dans les rues pour déloger le pouvoir corrompu, en place depuis des lustres. Dans un récit enlevé, incarné, tout à la fois drôle et poétique, Jean-Luc Sahagian raconte de l’intérieur ce mouvement populaire auquel il participe et qui se dévoile dans toute sa puissance. C’est aussi un voyage mental auquel nous convie le narrateur, nous exposant ses doutes et ses espoirs face à un changement qui vient bouleverser ses certitudes.

Lorsque l’obéissance meurt devant les yeux effarés des chefs, lorsque tout le monde veut changer de système et qu’il y parvient, l’espoir renaît. Quelle qu’en soit l’issue, personne ne sort indemne de l’éblouissement de la révolte.

Jean-Luc Sahagian vit actuellement à Marseille. Il est l’auteur de Victor Serge, l’homme double (Libertalia) et Gumri, Arménie, si loin du ciel (Ab irato).


Le vendredi 17 avril 2020 à 20h00
RÉVOLUTIONNAIRE ET DANDY - VIGO DIT ALMEREYDA

Anne Steiner présentera son nouveau livre Révolutionnaire et dandy. Vigo dit Almereyda // dès 20h00 dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).

à paraître le 17 avril 2020

Premier sur la liste des « principaux révolutionnaires de Paris » dressée en 1911 par les services de la Sûreté, Miguel Almereyda, né Eugène Bonaventure Vigo, a connu la prison dès ses 16 ans. Anarchiste puis blanquiste, on le retrouve au cœur de toutes les mobilisations politiques de la « Belle Époque ». Maniant la titraille comme de la dynamite, il fait de La Guerre sociale le journal subversif le plus lu de son temps. À la tête de la Jeune Garde, il boute les Camelots du roi, milice de l’Action française, hors du Quartier latin où ils semaient la terreur. Puis, après bien des désillusions, il se convertit au réformisme et crée en 1913 Le Bonnet rouge, favorable au rapprochement entre socialistes et radicaux. Abandonné par ses anciens amis qui ne lui pardonnent ni son évolution politique, ni son élégance flamboyante, il n’échappe pas à la haine de ses vieux ennemis, les nationalistes antisémites de l’Action française. Arrêté le 6 août 1917, il meurt huit jours après à la prison de Fresnes dans des conditions mystérieuses. Il a 34 ans et laisse orphelin un fils de 12 ans, le futur cinéaste Jean Vigo.
Le récit, vivant et enlevé, de cette extraordinaire trajectoire nous fait pénétrer dans des univers aussi infâmes que les prisons pour enfants ou aussi exaltants que ceux de la presse militante alors vigoureusement réprimée, et nous plonge dans les affrontements entre anarchistes, socialistes et syndicalistes révolutionnaires dont la Grande guerre sera le chant du cygne.


Les débats déjà organisés par Quilombo
Le mercredi 1 avril 2020 à 19h30
Commune(s), 1870-1871

Reporté

Quentin Deluermoz revient sur la force de l’événement à partir d’une enquête archivistique minutieuse, et retrace l’histoire transnationale des échos entre l’espérance révolutionnaire française et les trajectoires insurrectionnelles mondiales// dès 19h30 dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).


Le samedi 28 mars 2020 à 10h00
Printemps des Colères

Reporté
Quilombo et Colères du présent organisent le premier Printemps des colères le samedi 28 mars de 10h à 22h // à la librairie et au CICP 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris.


Le vendredi 27 mars 2020 à 20h00
Hommage à Jean Meckert - Printemps des colères

Reporté

En ouverture du Printemps des Colères et à l’occasion de la réédition de Nous avons les mains rouges (éditions Joëlle Losfeld), en partenariat avec l’association Colères du Présent, la librairie Quilombo invite Stéphanie Delestre, Hervé Delouche, Guy Lesniewski, Joëlle Losfeld et Patrick Pécherot à présenter, dans un premier temps la vie et l’œuvre de Jean Meckert, et ensuite nous parler du prix Amila-Meckert. Ce prix récompense un ouvrage figurant dans une sélection qui donne un bel aperçu de ce que peut représenter la littérature d’expression populaire de critique sociale // dès 20h dans la librairie (23 rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).


Le jeudi 26 mars 2020 à 13h00
LIBRAIRIE FERMÉE - COMMANDES NON SERVIES

Confinement oblige, la librairie est fermée et nous ne pourrons plus servir les commandes, même par correspondance.
Bon courage à vous pour ces prochains jours, c’est le moment de ne pas oublier l’un des plus grands préceptes de l’anarchisme et de l’appliquer : l’entraide.



Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net