ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Des routes


Je ne pars pas parce que je rêve d’un ailleurs. J’aime mon pays, ma ville, mon quartier, jusqu’à leur arrivée. J’étudie. Je veux bâtir ou soigner. Je rêve, oui, mais de devenir, chez moi, quelqu’un dont le métier change quelque chose au monde. C’est un rêve romantique et ambitieux d’enfant, mais il s’est forgé dans la tendresse des miens et la certitude d’y avoir droit. Il m’appartient. Je ne veux rien fuir.

Tout commence par une pierre qu’une enfant trouve, oubliée dans un tiroir. Pourquoi un caillou anodin a-t-il pris place parmi les bijoux de sa mère ? La mère alors lui raconte le souvenir d’Azria, une refugiée débarquée un été sur une plage au beau milieu des touristes en villégiature.
Carole Zalberg sait trouver les mots pour évoquer, avec grâce et simplicité, l’un des sujets les plus brûlants de l’Europe d’aujourd’hui. Alternant le dialogue mère-fille et le monologue d’Azria, Des routes met en évidence la difficulté d’expliquer et de justifier notre indifférence face à ceux qui ont tout quitté pour tenter d’échapper à la terreur ou à la misère.
Les dessins d’Anne Gorouben qui, de 2015 à 2016, a longuement rencontré les vies et les routes des exilés de la “Jungle” de Calais, témoignent de la volonté de ne pas les laisser sombrer dans l’anonymat, de leur restituer cette humanité qu’on leur nie.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net