MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

Notre bibliothèque verte - volume 1

Aller au panier

Ce que l’on désigne du mot d’écologie, forgé au XIXe siècle par Ernst Haeckel, est à la fois notre façon native d’être au monde, un sentiment et une pensée, illustrés depuis Hésiode et Epicure par une infinie chaîne d’auteurs et d’artistes ; et la seule idée neuve apparue en politique depuis plus d’un demi-siècle - en France, grâce à Pierre Fournier et Alexandre Grothendieck parmi tant d’autres.

Cette défense indissociable de la nature et de la liberté est le bien commun de tous ceux qu’anime l’instinct de vie ; écologistes radicaux, anti-industriels et anti-autoritaires, luddites, « décroissants », primitivistes, naturiens, etc.

Pour renverser l’actuel déferlement de biophobie chez les hommes-machines, il nous faut d’abord restaurer notre histoire, notre culture, notre corpus théorique, littéraire et artistique : les vies et les œuvres de tous les vieux amis de la Terre. Et l’on verra alors que nous disposons d’un héritage d’une richesse et d’une ancienneté merveilleuses au regard des misérables courants industrialistes et saint-simoniens.

Renaud Garcia, notre bibliothécaire, est professeur de philosophie en lycée et l’auteur de trois ouvrages parus aux éditions L’Echappée : Le désert de la critique, Le sens des limites, et La collapsologie ou l’écologie mutilée.