ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

La rose et le musicien

Contes tziganes


Heinrich von Wlislocki (1856-1907) est le premier à s’être consacré à l’étude des Tziganes, le premier à avoir accompagné une tribu dans ses voyages, de la Transylvanie au Banat (Hongrie), et à avoir recueilli ses contes, pratiquant avant la lettre l’ethnologie participative à une époque où le folklore tzigane de Transylvanie était à son apogée. Sa collecte comporte, comme toutes celles de cette époque de pionniers, des contes et des légendes, mais si certains rappellent les contes types d’Antti Aarne, il est rare qu’ils y correspondent.
Les motifs qui s’y rencontrent sont inhabituels et souvent non répertoriés par les index internationaux. Une des principales caractéristiques de la collecte de Wlislocki est de s’adosser à des croyances : aux esprits élémentaires, à l’au-delà et à des rituels. Les êtres surnaturels forment les vestiges d’une mythologie tzigane : les éléments sont personnifiés et les astres (soleil et lune), appelés "rois", sont mis en scène.
Parmi les créatures fantastiques, se rencontrent le mashurdalo, le phuvush le locholitscho, les hommes-chiens, les êtres mi-homme, mi-poisson, des hommes à plusieurs têtes... Wliskocki a aussi souligné le trait marquant de l’âme tzigane : "la compréhension de la nature et de ses changements, ainsi que l’amour qu’elle lui porte." Heinrich von Wlislocki a rassemblé un trésor narratif très original et largement méconnu, surtout en France, qui, sans lui, eût été perdu pour toujours.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net