ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Néozapatisme

Echos et traces des révoltes indigènes


Pourquoi tourner à nouveau notre regard vers les zapatistes du sous-commandant Marcos ? Parce que partout, des indignés de New York et d’Espagne aux révoltés de Tunis et du Caire, sans oublier ceux des quartiers populaires français, une question se pose : que faire de la colère ? Que faire ? La question posée par Lénine continue à être pertinente alors même que sa réponse a cessé de l’être. En effet, nous votons, nous changeons de gouvernement, nous manifestons, nous occupons les rues, nous demandons que cela change… Et rien ne change ! Bien entendu, le livre ne nous invite pas à chercher au Chipas un modèle ! Il nous convoque cependant à y trouver l’écho d’une nouvelle manière de parler de la révolution, de manière stimulante et créatrice.
Au point que partout dans le monde, le « zapatisme » est présent dans la culture des nouveaux mouvements de contestation. Comment un groupe de paysans indiens a-t-il pu devenir une telle source d’inspiration ? Cela a sans doute à voir avec les crises des notions de progrès, d’industrialisation, d’avant-garde, et sans aucun doute avec les échecs des révolutions du 20e siècle. Ce livre, venu de la prestigieuse université de Puebla, nous propose d’explorer les questions que soulève l’insurrection zapatiste.
Il ne s’agit pas ici d’une enquête de sociologues mais de la prise à bras-le-corps d’un défi théorique et pratique. Pour ce faire, les auteurs se tournent vers l’école de Francfort, Ernst Bloch et Michael Bakhtin qui ont tracé, il y a plus de cinquante ans, les voies d’une critique de l’orthodoxie « marxiste ». Et ces pistes se croisent avec celles qu’ont tracées les zapatistes dans les forêts du Chiapas.
Ils nous invitent ainsi à pénétrer dans le réalisme magique de l’Amérique latine en organisant la rencontre dans la jungle mexicaine entre Walter Benjamin, Theodor Adorno et les commandants zapatistes. Il ne s’agit de rien de moins que de mettre un terme à l’amertume de l’histoire et de repenser les modalités d’un mouvement d’opposition qui aille au-delà du système mortifère dans lequel nous vivons.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net