ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

La fabrique du Paris révolutionnaire


Comment Paris, ville cosmopolite, polie et prospère, centre européen des savoirs et de la tolérance, a-t-elle pu donner naissance, à la fin du XVIIIe siècle, à une révolution radicale ? Certes, les inégalités y étaient très marquées, mais Paris n’avait rien d’une société perpétuellement au bord de la désintégration. Même si la vie était souvent précaire, la plupart des Parisiens étaient attachés à leur ville par des liens affectifs puissants, par des devoirs communautaires et d’obligation morale.
Ce livre essaie de comprendre la singularité de la Révolution française en analysant la transformation de la vie matérielle, l’apparition d’idées et de pratiques sociales nouvelles, les évolutions démographiques et les profonds changements en matière religieuse, politique et institutionnelle. Durant la première moitié du XVIIIe siècle, Paris est principalement restée une société coutumière et corporative, caractérisée par un sens profond de la hiérarchie.
Mais dès les années 1750, ces normes ont subi le choc d’énormes bouleversements. Très ouverte aux influences extérieures, Paris s’est sécularisée plus que d’autres villes européennes. Paradoxalement, les efforts de la monarchie et d’administrateurs "éclairés" pour réformer la ville ont encouragé la politisation de la population et érodé les anciens codes de civilité et de déférence. De nouvelles formes de consommation et de sociabilité, un accroissement des déplacements à l’intérieur de la ville, et les progrès d’une intégration administrative, économique, et sociale ont facilité la "confusion de rangs", permettant aux Parisiens et aux Parisiennes une indépendance inconnue ailleurs en France.
Dans ce livre très remarqué, qui brosse avec une verve narrative exceptionnelle le portrait d’une ville en plein bouleversement, David Garrioch montre que les transformations sociales, économiques, et culturelles de la ville expliquent bien des aspects de la Révolution. Son caractère sécularisé et égalitaire, sa grande taille et son dynamisme commercial, son mélange étrange de sujétion et d’indépendance, ont donné naissance à un radicalisme politique inédit.
Mais à son tour, la Révolution a transformé la ville, non seulement ses structures politiques mais également ses hiérarchies internes, les idéologies sociales et de genre, ses pratiques culturelles.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net