MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

Footmania

Critique d’un phénomène totalitaire

Dans les coulisses du spectacle mondialisé du football, véritable poule aux oeufs d’or des capitalistes, s’enrichir est le premier mobile des multiples structures du business international associées à la FIFA. La dernière coupe du monde, diffusée à haute dose grâce aux innovations technologiques de pointe afin de faire participer et sombrer complètement le plus grand nombre d’« enfants du football » déjà « enfants de la télé », a pris des allures de ruée sauvage vers l’or. La compétition sportive la plus suivie au monde fut la face trop visible et l’écran dramaturgique d’un affairisme capitaliste impitoyable, sans états d’âme, froidement calculé, dont l’objectif principal est de « faire de l’or avec le sport ». Le héros souterrain de cette entreprise est Midas, le cupide. D’ailleurs, à bien y regarder, les chaussures dorées du mythifié Zidane ne disent rien d’autre aux masses fascinées par ses panenkas autant que par ses tacles trop appuyés, tous crampons dehors, qu’enrichissez-vous ! Voilà ce qui rend des idoles de masse de sa trempe aussi captivantes : quand leurs corps se performent sur terrain vert, chaque geste fait valeur marchande et rapporte son pesant d’or. Il y a de quoi rester baba devant sa bibine !