ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Le coup de tête


Et ce qu’il y avait, en rapport avec cette guerre encore éventuelle, bien entendu, c’est que le monde entier, l’humanité connue de lui dans son ensemble, à ce moment de son histoire à lui, Baptiste, jusque-là tranquille comme il avait toujours pensé qu’il ne convenait pas de cesser d’être – le monde entier venait de perdre la face, de s’effondrer, et de s’effondrer salement, sans bruit, sans fièvre, sans le minimum d’exaltation que l’on est en droit d’attendre des désastres.

Alors que, ce 3 septembre 1939, les journaux annoncent que la guerre est déclarée, Baptiste, tout juste majeur, se trouve embarqué dans une remise en cause de ce qu’a été sa vie jusqu’alors, aveugle à la réalité du monde dans lequel il devient adulte.
Initialement publié dans Les lettres nouvelles en 1960, Le coup de tête est le seul texte de fiction que Dionys Mascolo ait publié. La version que nous éditons est une version inédite, largement remaniée par l’auteur, après la publication dans Les lettres nouvelles.
La postface de Jérôme Duwa met en lumière les enjeux de la nouvelle, au regard de l’ouvrage majeur de Dionys Mascolo, Le communisme (Gallimard 1953) et de sa lutte contre la guerre d’Algérie.
Méandres et indécisions, traits incisifs ou circonvolutions virtuoses, les dessins de Gilgian Gelzer résonnent subtilement avec l’éveil à la conscience de Baptiste.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net