MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

La Machine s’arrête

Aller au panier

Traduit de l’anglais par Laurie Duhamel

Préface de Pierre Thiesset

Postface de Philippe Gruca et François Jarrige

La Machine nous a volé le sens de l’espace et du toucher, elle a brouillé toute relation humaine, elle a paralysé nos corps et nos volontés, et maintenant elle nous oblige à la vénérer. La Machine se développe – mais pas selon nos plans. La Machine agit – mais pas selon nos objectifs. Nous ne sommes rien de plus que des globules sanguins circulant dans ses artères.

Publiée en… 1909, cette stupéfiante anticipation écrite par le grand auteur britannique E. M. Forster (1871-1970) dépeint une société dans laquelle tous les besoins sont satisfaits par une machine omnipotente. Dans leur désir de confort total, leur obsession de se maintenir à distance des autres et du monde physique, et après avoir exploité les richesses de la nature, les humains s’en remettent donc à la seule technique, devenue leur idole.