ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Le CPE est mort... pas la précarité !


Début février 2006.
utilisant l’article 49-3 de la Constitution, le ministre Dominique de Villepin choisit de passer en force à l’Assemblée nationale pour faire adopter la loi dite de "l’égalité des chances". Un nouveau contrat précaire est institué. le CPE (contrat première embauche). Destiné aux moins de 26 ans, il allonge la période d’essai à deux ans. facilite les licenciements et participe du démantèlement du droit du travail.
Trois mois après les émeutes urbaines de l’automne 2005. le gouvernement apporte sa réponse au " malaise des jeunes" en généralisant les emplois précaires. Très vite, les manifestations étudiantes se multiplient et, à plusieurs reprises, des millions de personnes descendent dans la rue. Les universités sont occupées et bloquées. Ce livre décrit l’originalité du printemps étudiant 2006 dans ses modalités d’organisation et dans ses pratiques d’autogestion.
On assiste ainsi à une réappropriation de l’espace universitaire, créant d’intenses débats sur la pratique de la démocratie, la légitimité du blocage. les attentes par rapport au monde du travail, mais aussi sur les conditions d’élargissement de la lutte aux salariés. en particulier aux plus précaires d’entre eux. Écrit par un groupe d’étudiant-e-s qui ont voulu prolonger ainsi leur engagement. l’ouvrage restitue le déroulement de la mobilisation et rassemble des témoignages, des documents et des photos recueillis au quotidien au cours de la lutte. Il propose aussi une analyse des différentes questions posées par le mouvement.
C’est bien du devenir de l’enseignement supérieur et de l’éducation publique dont il est question. mais aussi de la dégradation du travail et de l’emploi. Plus largement. le refus de la précarité et de la soumission au marché ne porte-t-il pas l’aspiration à une nouvelle logique de société ?


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net