ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Village noir


Ce roman, publié pour la première fois en 1937, fut inspiré à Madeleine Vivan par la carrière d’instituteur de son père. Elle s’y est largement dépeinte dans le personnage d’Andrée, sa fille. Complètent la famille : un frère jumeau d’Andrée, futur ardent militant ; un capitaine au long cours, reflet d’un réel grand-père ; un oncle un peu parasite ; un petit frère élevé au loin par une tante. Hors du cercle familial dix autres personnages enrichissent ces pages en confrontant leur vie à celle de l’instituteur : un enfant perdu que la famille adoptera, un professeur en mal d’amour et d’amitié, un musicien équivoque, un mendiant brut de décoffrage, des ouvriers, des hommes et des femmes en lutte pour le pain, chacun décrit en quelques traits incisifs. Madeleine Vivan a donné là un petit chef-d’œuvre, nourri à la fois de naïveté – celle de la jeunesse – et d’une grande force de conviction ; l’écriture en est maîtrisée d’un bout à l’autre ; aucun moment vide, une sensibilité exacerbée vis-à-vis de la relation entre gens et choses, une humanité qui affleure dans tous les mots, une finesse dans le polissage des phrases qui sonnent clair avec toujours des relations de cause à effet évidentes. On se sent près de la narratrice, on la voit peser ses mots avec légèreté et on les entend toujours tomber justes – pour nous dire un monde possible de résistance au milieu des incertitudes.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net