ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Les anarchistes français face aux guerres coloniales

(1945-1962)


Les guerres coloniales posent aux anarchistes deux questions fondamentales. La première est celle de la guerre, conduite par la métropole. La seconde est celle de la formation d’un Etat et d’une nation indépendants. Pour sa recherche, Sylvain Boulouque, s’appuyant sur une solide documentation (en particulier la pressée variée, et rare, du mouvement anarchiste), a choisi de sérier ces problèmes et de séparer ces deux éléments, permettant ainsi d’en dégager la signification et la valeur interne.
Une partie de cette étude est consacrée aux attitudes des anarchistes vis-à-vis du pouvoir français qui conduit la guerre, et par conséquent du colonisateur, d’abord en Indochine puis en Algérie, les questions malgache, marocaine et tunisienne étant incluses. Portant sur l’analyse des soulèvements coloniaux et les réactions qu’ils entraînent, l’auteur a tenté, ensuite, d’esquisser une typologie des réactions révélant la pluralité de culture politique et les sensibilités libertaires face à cette histoire qui continue à nous interroger.

Le travail de Sylvain Boulouque est d’autant plus intéressant qu’il s’attaque aux relations que les libertaires ont entretenu, dans l’histoire, avec les mouvements dits d’émancipation (principalement indochinois et algérien).
S’appuyant sur une lecture scrupuleuse de la presse libertaire de cette époque (1946-1962), il nous restitue toute la gamme des analyses et attitudes ayant existé dans le mouvement libertaire par rapport aux luttes anti-coloniales.
Pour celles et ceux qui auraient pensé que le soutien libertaire à ces dernières allait sans doute de soi, comme une évidence libératrice, la lecture de ce document leur montrera, au contraire, l’extraordinaire polyphonie qui régnait alors.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net