MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

La femme 100 têtes

Aller au panier

Publié en 1929, La femme 100 têtes est le premier des trois grands « romans-collages » de Max Ernst. Pour élaborer ce « poème visible » qui s’apparente au cinéma et à la lanterne magique, l’artiste allemand a puisé à la fois dans les revues scientifiques et les romans-feuilletons du XIXe siècle. Breton, qui l’a préfacé, y voyait le « livre d’images de ce temps où il va de plus en plus apparaître que chaque salon est descendu au fond d’un lac ». Desnos, qui lui consacra un article, y trouvait « un goût de meurtre et de sang ». C’est en tous les cas un chef-d’œuvre du surréalisme que les éditions Prairial rendent à nouveau disponible, pour la première fois depuis soixante ans.