ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

James Guillaume

L’émancipation par les savoirs


Colloque des 24 et 25 novembre 2016 à l’université de Genève

James Guillaume (1844-1916) est connu par sa collaboration avec Michel Bakounine et son livre en quatre tomes L’Internationale. Documents et Souvenirs (1864-1878). Mais on connaît mal son action et son influence en pédagogie. Actif dans de nombreux réseaux politiques et pédagogiques, étroitement lié à Ferdinand Buisson, haut responsable du ministère de l’Éducation nationale en France, James Guillaume part de Suisse pour Paris le let mai 1878. C’est une rupture car il n’occupe plus de position politique de premier plan. Nous postulons une continuité entre son militantisme politique et pédagogique. L’enjeu de ce colloque sur « James Guillaume l’émancipation par les savoirs » est de montrer qu’il a été un penseur et un acteur majeur dans ce domaine au tournant des XIXe et XXe siècles, tout en restant dans l’ombre. Son parcours intellectuel éclaire la diversité des formes de son engagement, puisqu’il a milité pour le syndicalisme révolutionnaire dans les premières décennies du XXe siècle, tout en participant à la publication de sources historiques dont il rendait compte lors de séances d’universités populaires. Ce colloque, organisé par l’université de Genève en novembre 2016, invite à reconstituer les réseaux intellectuels politiques et pédagogiques au sein desquels il s’est inséré. James Guillaume s’est trouvé à la rencontre entre les milieux républicains et les milieux libertaires, étroitement lié à l’élaboration des outils théoriques qui ont accompagné la mise en place de l’école primaire gratuite, laïque et obligatoire en France. Ce portrait à plusieurs voix est un point d’entrée dans une époque, traversée par les échanges autour de la question de l’émancipation. Au sein de ce mouvement d’intense activité intellectuelle, James Guillaume a servi de passeur : entre la Suisse et la France, entre la politique et la pédagogie ou encore entre l’histoire de la Révolution française et le présent de la Troisième République. La vie et l’oeuvre de ce penseur et praticien de l’engagement politico-pédagogique conduisent à accorder une large place à une réflexion sur l’actualité de cette vision libertaire de l’école en ce début de XXIe siècle, en France, en Suisse et ailleurs.

Ouvrage collectif coordonné par Jean Charles Buttier, Charles Heimberg et Nora Köhler


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net