ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Aznavour à contre-courant

Ses chansons qui firent et feront des vagues


Préface de Charles Aznavour

« Star planétaire » de la chanson francophone pendant un demi-siècle – statut qu’il conserve post-mortem –, Charles Aznavour s’est risqué dès ses débuts sur des chemins hors norme. Ainsi a-t-il chanté le sexe dès 1955 dans Après l’amour. vivement « déconseillé » sur les ondes.

Plus ou moins perçues par le public, les thématiques sociétales qu’il a abordées ont explosé dans les médias au début des années 1970, avec deux chansons : Mourir d’aimer (à propos d’un suicide) et surtout Comme ils disent (sur l’homosexualité).

Au fil du temps, Aznavour a de plus en plus abordé ces tranches de vies difficiles du quotidien, ces « faits de société », selon ses propres mots.

Remettant en lumière certaines chansons restées trop méconnues, Daniel Pantchenko restitue en vingt-deux chapitres le parcours « à contre-courant », lucide et courageux d’Aznavour. De « la vie urbaine » au « métier », en passant par la guerre, l’écologie, le droit à la différence, le handicap, le viol, l’alcoolisme, la drogue ou l’idolâtrie, rien n’est oublié.

Cet ouvrage est également riche des commentaires et réflexions qu’Aznavour a faits à Daniel Pantchenko sur cette partie de son répertoire, sur « ces chansons qui firent et feront des vagues », lors de leurs rencontres en mars et avril 2017. D’évidence que Charles Aznavour n’est pas peu fier d’avoir dérangé et bousculé habitudes et tabous ; et il s’avère particulièrement satisfait qu’on parle enfin de son œuvre plutôt que de lui. Enfin !


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net