ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Vengeance d’Etat

Villiers-le-Bel, des révoltes aux procès


résumé de Vengeance d’Etat. Villiers-le-Bel, des révoltes aux procès
sommaire de Vengeance d’Etat. Villiers-le-Bel, des révoltes aux procès
avis et opinion sur Vengeance d’Etat. Villiers-le-Bel, des révoltes aux procès

Le 25 novembre 2007, Lakhamy et Moushin, deux adolescents de Villiers-le-Bel, décèdent suite à la collision de leur moto avec une voiture de police.
Plusieurs nuits de révoltes éclatent, laissant s’exprimer la colère de centaines d’habitants qui refusent de croire à la version policière d’un accident. Des dizaines de policiers sont blessés, notamment par des tirs d’armes à feu. La répression judiciaire succède à la pacification policière. Trois séries de procès ont lieu, apportant chacun leur lot de condamnations. Le 21 juin 2010, s’ouvre le procès des tireurs présumés.
Un procès pour l’exemple, au terme duquel cinq habitants de Villiers-le-Bel seront condamnés à des peines allant de 3 à 15 ans de prison, en l’absence de preuves, et essentiellement sur la base de témoignages anonymes. En retraçant les mécanismes de la répression des révoltes de Villiers-le-Bel, ce livre s’inscrit dans la dynamique politique des mobilisations en soutien aux inculpés, débutées au moment du procès.
L’autopsie du procès des "tireurs" met à nu les mécanismes d’une vengeance d’Etat et la fiction d’une justice indépendante. Au-delà des condamnations prononcées, c’est bien le procès de la banlieue et de ses habitants qui a été fait par une classe politique et des magistrats aux ordres. Le procès en appel des tireurs présumés s’ouvrira le 4 octobre 2011 au tribunal de Nanterre.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net