ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Un Etat Commun

Entre le Jourdain et la mer


avec 1 DVD

Le premier plan de séparation de la Palestine historique en deux États, l’un pour les Juifs et l’autre pour les Arabes, date de… 1937.
Trois quarts de siècle plus tard, on n’est pas plus avancé : malgré les résolutions de l’ONU, les innombrables cycles de négociations, les mille et une missions de diplomates américains, sans compter toutes les souffrances et le sang versé, aucune « solution » n’est en vue du côté des deux États. Ce n’est pas par hasard, montrent Hazan et Sivan dans ce livre : c’est que la partition n’est tout simplement pas possible : un vrai État palestinien n’est pas possible, et un État hébreu viable à long terme non plus.
La partition est un simulacre pour maintenir le statu quo, ce n’est pas une solution, c’est un discours. Remplaçons, disent Hazan et Sivan, la partition par le partage, la mise en commun de l’espace entre le Jourdain et la mer. Ils montrent que cette idée ne sort pas d’un chapeau : elle date des années 20, où les meilleurs parmi les intellectuels juifs, de Arendt à Sholem et Buber, luttaient dans Brit Shalom pour un État commun où tous les habitants de cet espace seraient égaux et jouiraient des mêmes droits.
Ils démontent un par un les arguments des adversaires de l’État commun, dont certains sont de mauvaise foi, et d’autres, qui méritent une discussion approfondie, peuvent être réfutés. Ils expliquent pour la première fois au public français que partout dans le monde, de Sydney à Londres en passant par Haïfa et Tel Aviv, des colloques, des groupes de réflexion, des universitaires se réunissent pour discuter de l’État commun (One State, chez les Anglo-Saxons).
Il est largement temps que la France rattrape son retard sur ce sujet, n’en déplaise à ceux qui voient dans les mots d’« État commun » un simple slogan antisémite. Avec ce livre est offert un DVD d’Eyal Sivan, réalisé pour la circonstance : Sivan a interviewé plus de 40 personnes, qui vont d’un rabbin dans une colonie extrémiste à l’ancien maire adjoint de Jérusalem en passant par des enseignants à l’université de Bir Zeit et des réfugiés des camps palestiniens.
Émouvant et édifiant, sur la prétendue « haine » entre les peuples et l’impossibilité de vivre ensemble.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net