ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Tant pis si la lutte est cruelle

Volontaires internationaux contre Franco


Si un spectre hante le 20e siècle, c’est bien celui de la guerre civile d’Espagne.

En effet, ce conflit en révèle l’anatomie profonde : il en éclaire les humeurs les plus sombres, comme les élans d’espoirs les plus audacieux, alimentés par la perspective récurrente d’une révolution sociale. Ce livre prend le parti d’envisager ce condensé de l’âge des extrêmes, d’abord du point de vue des acteurs de la société civile internationale qui y prennent part. "Tant pis si la lutte est cruelle ", elle paraît essentielle à ces dizaines de milliers de volontaires des cinq continents qui s’ engagent dans le camp antifranquiste.

Pour la première fois, une analyse minutieuse des trajectoires et motivations de nombreux contingents de combattants étrangers. Âgés le plus souvent de 25 à 30 ans et d’origine ouvrière, ceux-ci sont mus avant tout par une solidarité de classe, quelle que soit leur obédience politique : antifasciste, socialiste, communiste, révolutionnaire... Une attention particulière vouée aux représentants des groupes opprimés qui font de l’Espagne une étape incontournable de leurs propres combats d’émancipation : féministes de tous les pays, nationalistes des territoires coloniaux ou dépendants d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine, militants afro-américains luttant pour l’égalité des droits contre le racisme, opposants des pays autoritaires d’Europe, mais aussi du Japon, etc.
Les conflits qui agitent la galaxie des volontaires ne sont pas négligés. En réalité, ils reflètent certes la diversité des composantes du mouvement ouvrier de l’État espagnol, mais incarnent avant tout la virulence des antagonismes qui traversent le mouvement ouvrier international. Au-delà des brigadistes enrôlés par le Komintern, il est donc amplement question des miliciens anarchistes et de ceux qui luttent avec le Poum.

En arrière-plan, le rôle de l’Union soviétique de Staline, du Komintern et des réseaux qu’ils contrôlent, est abordé en détail : dates et modalités des décisions d’intervention en Espagne, implication des partis communistes, missions particulières de personnages clés comme Marty, Thorez ou Togliatti, parcours de figure emblématiques comme le général Kléber, alias Manfred Stern, etc.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net