ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Marx et Keynes

Les limites de l’économie mixte


Un jour, une crise, grave, brutale, dévasta l’économie mondiale : les usines fermèrent, le chômage explosa, les maisons furent hypothéquées, leurs habitants jetés sur les routes et les banques cessèrent de prêter à ceux qui en avaient le plus besoin.
On parla alors de dépasser le marché, de moraliser l’économie libérale, d’inventer un avenir humaniste alternatif. On parla même d’un retour du marxisme. Enfin Keynes parut et l’économie mixte dont il s’institua le théoricien insuffla une deuxième vie au système capitaliste, démentant du même coup les prédictions de Marx. Mais ce système n’était-il pas appelé à se heurter de nouveau, un autre jour, à des limites historiques ? A cette question essentielle, Paul Mattick (Berlin 1904 - Boston 1981), militant et théoricien de la gauche allemande révolutionnaire et antistalinienne, refusant la dictature du parti centralisé au profit de l’auto-organisation ouvrière à travers des conseils élus, a consacré cet ouvrage qui traite de problèmes fondamentaux - l’accumulation du capital, la monnaie, l’automation, le sous-développement, le capitalisme d’Etat, etc.
De la confrontation entre Keynes et Marx, il conclut que nombre d’analyses de ce dernier ont encore partie liée avec l’avenir, notre avenir.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net