ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Les libertins d’Anvers


Georges Eekhoud, né en Belgique au 19ème siècle, est un écrivain qui affirme très tôt son intérêt pour les questions sociales doublé d’un intérêt esthétique pour les déshérités et d’une haine pour la bourgeoisie. Il participe à la fondation de l’Art social avec Emile Verhaeren et des leaders socialistes comme Emile Vandervelde. Il fait scandale en publiant le premier roman en littérature française de Belgique traitant ouvertement de l’homosexualité (Escal-Vigor). Il est surtout l’un des premiers auteurs à oser mélanger thématiques sociales et sexualité.
C’est pourquoi il s’intéresse à une hérésie fort répandue dans la région d’Anvers au Moyen Âge : les Loïstes. Plus tard, Raoul Vaneigem s’intéressera à ce mouvement millénariste et le présentera dans son ouvrage Les résistances au christianisme.
Eekhoud se passionne pour les Loïstes qui rejettent l’autorité de l’Eglise Catholique et s’en prennent avec rage, pour la radicaliser, à la tiédeur de la Réforme comme ils critiquent l’austérité protestante ! Loïet et ses disciples en appellent à l’amour libre et à la défense des pauvres et des opprimés contre l’intolérable arrogance de la richesse.
Les libertins d’Anvers raconte l’histoire de cette hérésie tout en décrivant Anvers à la fin du 15ème siècle.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net