ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

La valse des écrous

Travail, capital et action collective dans l’industrie automobile (1970-2004)


Les voitures encombrent les villes et les routes, tandis que des groupes industriels de stature mondiale s’affrontent pour préserver ou accroître leurs parts de marché.
La Valse des écrous présente les conditions réelles de cette concurrence au sein du secteur de l’automobile, depuis longtemps un laboratoire d’innovations managériales et technologiques et qui garde une place de première importance dans les statistiques économiques. L’auteur envisage les liens entre les transformations du travail, l’accumulation du capital et t’action collective. Il réexamine les réalités contemporaines à partir des modèles d’analyse de l’industrie automobile et passe en revue les débats sur la Jean production et les "modèles productifs".
Il analyse la rationalisation productive et notamment la manière dont se mettent en place l’automatisation, le travail en groupe (teamwork), les organisations du temps de travail et la flexibilité. Autant de "nouveautés" sont le signe de fortes contradictions que la permanence d’oppositions et de résistances, latentes ou ouvertes, met en lumière. Malgré un rapport de forces défavorable aux collectifs de travail, l’action collective des ouvriers de l’automobile continue à agir et à peser sur les décisions du management.
Parmi les enquêtes et les études de terrain qu’il a menées durant une dizaine d’années, Stephen Bouquin s’est plus particulièrement attaché à présenter les enjeux des transformations du travail chez Renault Véhicules Industriels, dans la banlieue de Caen, et chez Volkswagen, en Belgique.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net