ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

La peur du savoir

Sur le relativisme et le constructivisme de la connaissance


LE CONSTRUCTIVISME EST LIBÉRATEUR quand il révèle la contingence de pratiques sociales considérées à tort comme fondées en nature.

Mais il s’égare quand il aspire à devenir une théorie générale de la vérité et de la connaissance, où celles-ci ne font plus qu’exprimer les besoins et les intérêts d’une société. Pourquoi tant de gens se sont-ils laissés tenter par cette application généralisée du constructivisme social ? C’est qu’on acquiert par là un énorme sociales contingentes, on peut légitimée que par des rejeter tout savoir du moment qu’on ne partage pas les valeurs en question.

Les idées du constructivisme de la connaissance sont étroitement liées à des courants progressistes comme le postcolonialisme et le multicuralisme : elles fourniraient des armes philosophiques pour protéger les cultures opprimées. Mais, même d’un point de vus strictement politique, ce n’est pas très judicieux. Car, si les puissants ne peuvent plus critiquer les opprimés parce que les catégories du savoir sont inévitablement liées à des perspectives particulières, il s’ensuit également que les opprimés ne peuvent plus critiquer les puissants.

Voilà qui menace d’avoir des conséquences profondément conservatrices.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net