ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Epicure

Ou l’économie du bonheur


Si pour Epicure (342-270 avant J.-C.) le plaisir est « le souverain bien », ce n’est que par la maîtrise et la limitation raisonnable des désirs que chacun pourra vivre « tel un dieu parmi les hommes ». Cette idée préfigure la notion d’abondance frugale chère aux objecteurs de croissance. En mettant l’accent dans ce livre sur les aspects économiques de la pensée épicurienne – l’économie non pas comme exercice d’une froide rationalité mathématique, mais comme questionnement sur la meilleure façon de parvenir au bonheur –, Etienne Helmer montre, sans céder aux anachronismes, que les temps modernes ont plus que jamais à apprendre des grands anciens.
Et si Epicure, loin d’être « épicurien », était plutôt l’un des ancêtres de la décroissance ?


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net