ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Un virus souverain

L’asphyxie capitaliste


Du gouvernement des experts à l’état d’exception, de la démocratie immunitaire à la hantise du complot, de la distance physique imposée au contrôle électronique des corps : le virus a changé nos existences sans que l’on sache encore ce qui en restera à l’avenir. Ce qui est sûr, c’est qu’il a révélé la façon dont la logique immunitaire exclut les plus pauvres, les plus vulnérables. Ainsi, le virus et les modalités inventées pour le combattre ont mis en évidence la cruauté du capitalisme. Pour s’en sortir, il faudra rien de moins que l’invention d’un nouveau mode d’exister en commun.

En philosophe, Donatella Di Cesare tire les leçons des méfaits du virus souverain, qui ignore les frontières et bouscule notre ordinaire façon de penser.

Donatella Di Cesare enseigne la philosophie théorique à la Sapienza Università de Rome, l’une des plus anciennes du monde.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net