ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Marathon


Le récit incroyable d’un oublié de l’Histoire : El Ouafi Boughéra, ouvrier français d’origine algérienne qui devint champion olympique, contre tous les pronostics !

La bande dessinée ne sert pas seulement à nous divertir ou à nous faire rêver. Elle sait aussi faire preuve d’engagement. L’album Marathon remonte le temps pour se faire le témoin du destin hors norme d’un personnage négligé par l’Histoire, et qu’il était temps de remettre en pleine lumière.

Qui se souvient de El Ouafi Boughéra, cet ouvrier de Renault qui remporta le marathon aux Jeux olympiques de 1928, avant de terminer sa vie dans la misère et dans des circonstances troubles ?

Grâce à Nicolas Debon, vivez les 42,195 km des JO de 1928 de l’intérieur. Courez, respirez, soufflez, souffrez, chutez et relevez-vous jusqu’à la ligne d’arrivée. Cet auteur rare parle de la course, de ce qui se passe dans le corps et dans la tête de ces hommes rompus à l’effort et au dépassement de soi.

Amsterdam, 5 août 1928, IXe Olympiade de l’ère moderne.

Le temps est maussade, le vent souffle. Les participants au marathon entrent sur la piste et s’apprêtent à prendre le départ.

Dix ans plus tôt, les nations européennes s’entretuaient lors du premier conflit mondial. Aujourd’hui, l’heure est à la paix et à l’harmonie entre les peuples.

Il y a les Américains, « les mieux soignés, les mieux chaussés, les mieux nourris » ; les Mexicains, qui pourraient « courir des jours entiers sans boire ni dormir » ; la solide équipe anglaise ; les « Finlandais volants » et plusieurs autres nations. Les Français ? Trois garçons à la belle allure... et « un petit Arabe ».

Pourtant, au fil de la course, une silhouette au maillot bleu se dégage peu à peu et remonte un à un ses adversaires. Celle de El Ouafi Boughéra, modeste ouvrier chez Renault, aux usines de Boulogne-Billancourt.

Stupeur : c’est le petit Arabe dont on n’a pas retenu le nom qui franchit le premier la ligne d’arrivée !

Nicolas Debon, déjà remarqué avec Le Tour des Géants, L’Invention du vide et L’Essai, rend hommage à un athlète oublié de l’Histoire, dans un album aux teintes sépia qui fait la part belle au silence pour laisser parler le dessin.

Pour découvrir le destin exceptionnel d’El Ouafi Boughéra, rendez vous en librairie !


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net