ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Devant l’Histoire


Depuis ses textes de jeunesse en roumain, jusqu’à L’homme devant l’Histoire ou L’écrivain devant la Révolution, le combat implacable qu’a mené Benjamin Fondane contre la violence de l’Histoire dessine une philosophie à rebrousse-poil des courants dominants de l’époque. Devant l’Histoire présente un ensemble de textes qui disent son engagement tous azimuts dans le champ de la culture, à l’écart des chapelles et des doctrines. Farouche défenseur d’une « liberté sans dogmes », avertissant le siècle des catastrophes qui le menacent, Fondane annonce les écueils sur lesquels il viendra pourtant s’échouer. Mais ce qui frappe dans cet ensemble, outre la précision de sa pensée, c’est son extraordinaire écriture incisive, qui témoigne du foisonnement intellectuel d’une époque que balaiera définitivement la Deuxième Guerre mondiale. Souvent polémique, l’écriture de Fondane vise au plus juste de la pensée. Philosophe existentiel, il reste fondamentalement poète.

Poète, philosophe, essayiste, dramaturge et cinéaste, Benjamin Fondane est né en Roumanie en 1898. Fin 1923, il s’installe à Paris, où il rencontre Léon Chestov, avec qui il partage une philosophie de l’irrésignation, révolte radicale contre le Mal et la Nécessité. Parmi ses principaux ouvrages : Rimbaud le voyou, La Conscience malheureuse, Faux Traité d’esthétique, Baudelaire et l’expérience du gouffre. Engagé dans l’armée française en 1940, fait prisonnier et libéré, il est arrêté, incarcéré à Drancy, déporté à Auschwitz, où il est assassiné début octobre 1944.

Textes réunis et présentés par Monique Jutrin.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net