ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Commune(s), 1870-1871

Une traversée des mondes au XIXe siècle


débat déjà tenu!
Le mardi 13 octobre 2020 à 19h30
COMMUNE(S), 1870-1871

Rencontre avec Quentin Deluermoz autour de son livre Commune(s), 1870-1871 (à paraître le 8 octobre au Seuil) : pour comprendre la portée encore actuelle de cet événement, et l’histoire globale des révolutions // dès 19h30 au CICP à côté de la librairie (21 ter rue Voltaire, Paris XIe, m° Rue des boulets ou Nation).


Pourquoi les 72 jours de la Commune ont-ils eu un tel impact dans l’histoire mondiale des XIXe et XXe siècles et quelle est l’actualité de cet événement ?

Depuis les analyses célèbres de Karl Marx, l’histoire de la Commune de Paris a été placée au centre de notre compréhension de l’événement révolutionnaire. Entre la Révolution française de 1789-1794 et la révolution russe de 1917, l’insurrection parisienne occupe une place à part dans notre conception de la révolution et de la modernité. Voici pourquoi l’espérance de « faire commune » fait aujourd’hui retour dans notre imaginaire politique.
Cet ouvrage se propose de mener l’archéologie de cette puissance d’actualisation, mais en revenant d’abord sur la force de l’événement lui-même. Il a pour cela recours à la puissance du récit, à partir d’une enquête archivistique minutieuse qui permet de reconstituer les stratégies des acteurs, par le bas, mais aussi les vecteurs qui font de la Commune parisienne le premier événement médiatique global. De la rue Julien-Lacroix aux concessions de Shanghai en passant par l’insurrection kabyle, la Croix-Rousse à Lyon ou la république des cultivateurs aux Caraïbes, le livre dépasse le cadre parisien pour proposer de ces « récits d’espace » à différentes échelles.
De là un essai vif et original sur l’histoire transnationale des échos entre l’espérance révolutionnaire française et les trajectoires insurrectionnelles mondiales où il est autant question de temps que d’espace. Car l’auteur est d’abord attentif à rendre compte des rythmes, des intensités et des rémanences. De ce point de vue, ce livre est aussi une réflexion sur l’histoire des possibles, qui, s’interrogeant sur la disponibilité sociale du souvenir communal,
mène du 18 mars 1871 aux révoltes urbaines médiévales. Il s’agit ce
faisant d’apporter une contribution à l’histoire globale des révolutions
et à la manière de l’écrire.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net