MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

Sortir de l’économie

Aller au panier

Nous sommes devenus des individus-rouages. « Du moment que je franchis le seuil de l’atelier, du bureau, du magasin, du chantier, d’une salle de classe, de l’université, je ne m’appartiens plus. Je suis la chose, c’est-à-dire le simple rouage d’une interdépendance générale, d’abord nationale et maintenant de plus en plus mondiale. Je suis le support, l’appendice, le fonctionnaire du sujet-automate qu’est le capital.
Ma religion m’ordonne de travailler afin de m’échanger, c’est-à-dire d’échanger ma force de vie contre un salaire, une retraite, de l’argent au noir, ou une allocation chômage, et ce dès l’école et jusqu’à la mort ? ; de travailler à la lumière du soleil et à la lumière du néon, de travailler le jour et la nuit, de travailler sur terre, sous terre et sur mer, et bientôt même dans l’espace et dans le monde de l’infiniment petit ? ; de travailler partout et toujours.
Toute ma vie éveillée est aspirée, colonisée et dévorée par ce Moloch du travail, si bien que je perds ma vie à vouloir la gagner.