ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Socialisme théorique et social-démocratie pratique


Remettre en circulation un texte finalement peu connu des marxistes, bien que son auteur figure depuis plus d’un siècle en tête du fichier des « révisionnistes ».
Quasi-unanimement condamné depuis par les communistes de toutes tendances, et une partie des socialistes, ce livre effectivement « évolutionnaire » pointe, selon ses termes, « les vestiges de la pensée utopique dans le socialisme ». L’ancien exécuteur testamentaire d’Engels montre que la théorie de la plus-value, juste dans sa globalité, n’est pas mesurable pour une entreprise donnée, et encore moins pour un ouvrier pris isolément ; et donc qu’on ne peut baser la politique socialiste seulement sur la dénonciation du fait que le prolétariat ne reçoit pas l’intégralité de la valeur marchande de son travail. Cela, Marx l’admettait, explique Bernstein. Aussi préférait-il faire reposer sa construction théorique sur l’inévitabilité de la crise finale, couplée à la disparition rapide des classes moyennes. Mais il s’avère, explique Bernstein, que cette eschatologie n’avait rien de scientifique, comme l’histoire l’a montré.
Ouvrage de fond indisponible, sauf en quelques bibliothèques spécialisées. L’édition précédente (sous le titre Les Présupposés du socialisme), parue en 1974 au Seuil est épuisée. Ce n’était d’ailleurs pas la traduction de la première version originale, parue en 1899, mais celle d’une version remaniée. Notons que la version française de 1899 que nous présentons ici a été revue par l’auteur. C’est elle qui a déclenché « la querelle du révisionnisme ».


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net