MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

Pour une ville habitable

De l’espace-temps comme enjeux démocratique

Aller au panier

Depuis plus de 10 ans, les ouvrages analysant la ville se succèdent. Les fractures françaises de Christophe Guilluy et Le Mystère français d’Emmanuel Todd et Hervé Le Bras parus respectivement en 2010 et 2013 sont peu à peu devenus des références dans l’ensemble du monde politique et plus largement pour tous ceux et toutes celles qui cherchent des éléments de réflexion et de réponse dans un contexte de crise.
Les analyses de l’un et de l’autre s’appuient sur une fragilisation des classes moyennes, et sur une ethnicisation systématique des questions sociales, rencontrant un écho d’autant plus large que les débats politiques tendent à ne tourner qu’au débat identitaire et à la communautarisation des territoires. Les rapports de classes, les incidences du système capitaliste sur l’aménagement et le vécu des territoires en sont complètement absents.
Ceci est le point de départ de ce texte qui n’a d’autre ambition que d’être un partage de réflexions sur la ville contemporaine autant que de porter une réaction à ces propos médiatiques, par trop catégoriques, discutables sur le fond comme sur la méthode. Il s’agit alors de lire l’aménagement des territoires, l’urbanisme comme la traduction de rapports de dominations sociales et d’idéologies politiques et économiques fortes.