ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Militant de l’indépendance algérienne

Mémoires 1921-2000


Le livre de Mohamed Mechati est celui d’un acteur de premier plan du mouvement national algérien pour la conquête de l’indépendance. L’auteur, membre de l’Organisation Spéciale (OS), bras armé du Parti du peuple algérien (PPA) est l’un des rares acteurs qui livre son témoignage sur cette période charnière du passage de l’action politique à l’option de la lutte armée devenue une exigence historique après les massacres de Sétif du 8 mai 1945.
Contrairement à la guerre algérienne d’indépendance et aux premiers moments de son déclenchement le 1er novembre 1954, auxquels ont été consacrés des milliers d’écrits, la période de la préparation finale de la lutte armée sont quasiment inconnues du public algérien et français mais aussi des historiens et des universitaires. Et pour cause : très peu de livres ont été écrits sur cette période et encore moins par des acteurs directs comme le fut Mohamed Mechati.
Le livre de Mohamed Mechati qui retrace à travers son propre itinéraire politique, militant et activiste, l’évolution de la conscience nationale algérienne, revêt à ce titre un intérêt certain pour le public algérien vivant en France et en Europe. Férus de l’histoire de leur pays, et tout particulièrement de sa période récente, les Algériens, qui constituent en France la plus importante communauté immigrée, sont à l’affût de toute nouveauté dans le domaine de l’histoire du Mouvement national algérien.
Cet engouement pour leur histoire est d’autant plus fort que le profil sociologique de leur communauté a radicalement changé depuis une trentaine d’années. Les Algériens vivant en France et en Europe sont en effet pour la plupart lettrés et pour une grande partie d’entre eux d’un niveau d’instruction supérieur, contrairement aux immigrés des années 1960, illettrés pour la plupart. Aussi, ils ne cessent de s’interroger et de se livrer à leur introspection et à leur propre rétrospective dans le miroir colonial et dans celui de la guerre d’indépendance, pour comprendre le sens de leur présence sur le territoire de l’ancienne puissance coloniale.
Pour trouver des réponses, ils achètent des livres d’histoire et lisent pour comprendre et aider leurs enfants à trouver leur place dans la société française. Pour les étudiants, les universitaires et les historiens, le témoignage de Mechati est inédit sur le fonctionnement d’une organisation clandestine et la vie des militants révolutionnaires en situation coloniale. Inédite également, l’évocation de la fameuse réunion des 22 qui prit la décision historique de déclencher la lutte armée.
Par ailleurs nul autre que Mohamed Mechati n’a livré au public, aux historiens et aux universitaires, un témoignage sans complaisance sur les premières dissonances au sein de l’équipe qui prit en charge le destin national algérien en allumant la mèche du 1er novembre 1954. A ce titre aussi le travail de Mohamed Mechati est une contribution précieuse aux chercheurs et aux historiens pour la compréhension des difficultés et des dérives de la Révolution et celles que connaîtra la société algérienne post-coloniale.
L’approche nouvelle de Mechati nous apprend également bien des choses sur les " Pères fondateurs " (Boudiaf, Didouche, Ben M’hidi...) dont il fut l’alter ego. Sur leur héroïsme et leur personnalité bien sûr mais aussi sur leurs faiblesses, leurs egos et leurs erreurs. Pour cela aussi ce témoignage ne manquera pas de susciter l’intérêt pour la personnalité d’un Mohamed Boudiaf peu porté au compromis, ce qui permettra sans doute de comprendre le pourquoi de sa mort tragique dès lors qu’il prit la décision d’incarner pour la deuxième fois le destin national algérien.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net