MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

Larzac

De la lutte paysanne à l’altermondialisme

Aller au panier

En 1971, le plateau du Larzac, jusque-là inconnu, accède à une notoriété inattendue lorsqu’est annoncée l’extension du camp militaire situé en son coeur.
Les agriculteurs locaux s’engagent dans une protestation, qui durant une décennie (1971-1981), mobilise autour d’eux un large et hétéroclite mouvement, dynamisé par les comités Larzac ayant essaimé dans toute la France. La victoire de 1981 ne signifie pas la fin de l’activisme de cette population renouvelée. Au contraire, durant les trois décennies qui suivent, le Larzac militant s’engage dans l’aménagement foncier de son territoire, mais aussi dans le syndicalisme agricole et dans des réseaux de solidarité internationale qui mènent à l’altermondialisme.
Avec l’émergence de José Bové, trait d’union entre les deux périodes, le Larzac revient au devant de la scène. Ses actions spectaculaires se situent dans une certaine continuité de la lutte initiale, dont les acteurs perpétuent la mémoire. Le souvenir de ce passé poursuit son cheminement légendaire, bien au-delà des limites du plateau.