MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

Aux entreprenants associés

Aller au panier

Les conséquences directes et collatérales d’une économie de plus en plus financiarisée et dérégulée offrent un paysage de désolation. Les efforts déployés pour répondre aux problématiques d’emploi et les nombreux dispositifs mis en place s’apparentent pour la plupart à du colmatage social. Le pays s’enorgueillit du nombre de créations de micro et autoentreprises mais quid des risques financiers et psychologiques encourus par ces nouveaux entrepreneurs.

Cessons donc de créer des entreprises individuelles [2] car elles ne sont pas LA solution à une débâcle d’ordre sociétal. Ce dont la société a besoin, c’est de coopération ; ce dont les entreprises ont besoin, c’est de « faire société ».

Parce que les CAE sont fondées sur la confiance et l’échange plutôt que sur un business plan, parce qu’elles apportent sécurité et protection au porteur de projet, parce qu’elles respectent les individualités et le besoin d’autonomie de chacun mais s’appuient sur la richesse du collectif, parce qu’elles s’inscrivent statutairement dans la durée, parce qu’elles valorisent la coopération plutôt que la compétition, elles attirent de plus en plus d’hommes et de femmes qui aspirent à travailler autrement.

La coopérative d’activités et d’emploi est une expérience de coopération qui mène au développement de pratiques coopératives.