MENU

ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris
quilombo@globenet.org
01 43 71 21 07

1921, l’insurrection de Cronstadt la rouge

Aller au panier

Cronstadt 1921 : point de non-retour de la révolution.
Deux conceptions, deux pratiques, deux tendances fondamentales du mouvement ouvrier s’y sont affrontées : du côté de Lénine et Trotsky, la conception du socialisme par en haut, de la dictature du parti, contenant tous les germes de la dégénérescence bureaucratique ; du côté des insurgés de Cronstadt, la conception du pouvoir populaire réel, des soviets libres, du socialisme libertaire. Les insurgés appelaient à une " troisième " révolution en Russie : celle de février 1917 avait renversé le tsar, celle d’octobre 1917 la bourgeoisie, celle initiée à Cronstadt en mars 1921 devait en finir avec la dictature bolchevik pour instaurer " le vrai socialisme ".
Cronstadt, c’est la défaite non seulement des marins, soldats et ouvriers les plus conscients, et les plus actifs acteurs de la révolution russe, mais c’est aussi le muselage de toute la classe ouvrière pour une longue période.