ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Plan à vol de corbeau


« Au milieu d’une plaine un arbre en fleur autour de lui aucun autre arbre en fleur l’arbre en fleur s’épanouit avec ferveur autant qu’il pense avec ferveur à un autre arbre en fleur. L’arbre en fleur ne peut pas rejoindre l’arbre en fleur auquel il pense je me suis mis sans réfléchir à courir comme pour un arbre en fleur telle était mon imitation si étrange. »

Né en 1910 à Séoul, année de l’annexion japonaise, toute sa vie durant, Yi Sang eut à subir l’occupation. Contraint de parler et d’écrire dans la langue japonaise imposée devenue officielle, il sut se l’approprier et la détourner ; ainsi dans ses poèmes alterne-t-il l’usage des deux alphabets (japonais et coréen), non sans convoquer au passage le français ou l’anglais directement ou transcrits. Diplômé d’architecture en 1929, cette influence est, parmi celle notamment des mathématiques (présence de chiffres, de séries, d’équations, mais aussi de lignes...), notoire dans certains de ses poèmes, comme bien sûr dans le titre même de cet ouvrage (« Plan ... »). Membre du groupe artistique Le Cercle des neuf qu’il intégra en 1934, Yi Sang, qui fut également peintre, publia dans le Journal éponyme de ce même groupe (Pierres tombales en papier et État critique y parurent notamment en 1936). Poète incontournable qualifié de « Rimbaud coréen », de nombreuses études et éditions nouvelles lui ont été consacrées, et un prix littéraire créé en 1977 porte son nom.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net