ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Le manifeste différentialiste


Une notion apparemment banale, la différence, confirme à chaque instant son importance théorique et pratique. Elle exprime quelque chose en ce qui concerne le passé ; elle signifie quelque chose en ce qui concerne le possible. Qui diffère et de qui et de quoi ? qu’est-ce que différer ? Sommes-nous destinés à perdre nos différences ; à nous battre pour une ombre, la nôtre ? Ne devons-nous pas gagner de haute lutte ce que nous sommes, notre différence ? Est-ce un fait ou un droit, une certitude ou une chance ? D’où le différentialisme : une flèche pour montrer une issue, entre la thèse du monde clos et celle du monde béant.

Le manifeste différentialiste fut publié pour la première fois en 1970 (Gallimard). Cinquante ans après sa sortie, les éditions Grevis ont trouvé dans ce texte une acuité au présent. Les revendications identitaires et micro-identitaires semblent aujourd’hui freiner les luttes collectives. Mais l’identité, d’après Lefebvre, ne fonctionne pas tant par différence que par distinction. La différence au contraire procède de l’affirmation et du dépassement. Si le retour d’Henri Lefebvre dans le champ des théories de l’émancipation arrive enfin en France, bien souvent cet ouvrage majeur est mis de côté. Il propose pourtant une hypothèse stratégique déterminante : la différence est révolutionnaire.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net