ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Histoire populaire de la psychanalyse


« La psychanalyse doit se tenir à l’écart de la politique. » Cette ligne de conduite, hâtivement attribuée à Freud, a autorisé tous les revirements jusqu’aux plus récents qui voient la psychanalyse régulièrement convoquée au chevet des pires positions réactionnaires (contre le féminisme, l’antiracisme, les mouvements sociaux…). C’est aussi une façon commode d’enterrer tout un pan de l’histoire de la discipline, et avec lui son legs révolutionnaire.

On verra dans ce livre Freud accueillir avec enthousiasme la révolution de 1917 et encourager Vera Schmidt dans ses efforts pour acclimater la psychanalyse dans la Russie bolchévique ; Wilhelm Reich combattre en Autriche puis en Allemagne la prétendue neutralité politique de la discipline ; on suivra la trajectoire de François Tosquelles de la guerre d’Espagne à l’hôpital de Saint-Alban, celle de Jean Oury de Saint-Alban à la clinique de La Borde ; on découvrira le renouveau d’une psychanalyse révolutionnaire dans l’Allemagne des années 1960 avec le SPK (Collectif de patients socialistes) dont le programme était de Faire de la maladie une arme.

Un héritage précieux que Florent Gabarron-Garcia ravive pour remettre enfin la psychanalyse au cœur des luttes d’émancipation.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net