ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Ce Prince que je fus


Trad. de l’espagnol par Jean-Marie Saint-Lu.

Le roman picaresque revisité ! Soler, conteur extraordinaire, mêle réalité et fiction et nous emmène à la recherche d’un trésor, dans un aller-retour entre l’empire aztèque au XVIe s. et l’Espagne franquiste… La farce prend des allures de fable, et les références aux turpitude de l’Histoire sont féroces.

Au XVIe siècle, Xipaguacin, une princesse aztèque fille de Moctezuma II, est enlevée par un noble espagnol qui l’emmène dans un village reculé des Pyrénées. Là, naitra un enfant qui sera à l’origine d’une lignée atteinte de folie et dépositaire d’un trésor… 500 ans plus tard dans l’Espagne franquiste, la recherche de ce trésor conduit le narrateur jusqu’à un personnage invraisemblable, Kiko Grau, qui profite de sa condition d’héritier de l’empire aztèque pour s’introduire dans la haute bourgeoisie de Barcelone...


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net