ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Histoire des mercenaires

De 1789 à nos jours


Associé depuis la plus haute Antiquité à la pratique guerrière, le mercenariat serait le "deuxième plus vieux métier du monde".
Durant toute l’époque moderne, Jean Bart ou encore les gardes suisses s’illustrèrent au service des rois de France. Or avec la Révolution française et l’institution de la conscription, les combattants non nationaux sont perçus comme des hommes sans foi ni loi qui se vendent au plus offrant. Appât du gain certes, mais également engagement idéologique et soif d’aventure, telles sont les principales motivations de ces hommes éparpillés à travers le monde, dont certains sont entrés dans la légende, à l’image de Garibaldi.
Le XXe siècle est marqué par une continuité de l’engagement mercenaire avec la constitution de légions étrangères, de la Première à la Seconde Guerre mondiale en passant par la guerre d’Espagne. Les conflits de décolonisation voient ensuite la recrudescence de ces "Affreux". Figure emblématique de cette époque, le nom de Bob Denard résonne alors de l’Afrique à l’Asie. Décriés à l’ère de la "Nation en armes", destinés aux opérations militaires parallèles au XXe siècle, les mercenaires ont connu une nouvelle mutation au XXIe siècle avec la prolifération des sociétés militaires privées, telle la sulfureuse Blackwater en Irak.
Et aujourd’hui plus que jamais depuis 1789, ils peuvent proclamer : "Le monde est notre patrie", leur devise.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net