ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Elf, la pompe Afrique


120 min.
Le procès Elf, c’était quatre mois de séances et Nicolas Lambert les a toutes suivies, du début à la fin. Soigneusement il prenait des notes, jouant le rôle d’un journaliste. « J’ai assisté à la plupart des audiences sur les quatre mois. Ce que je propose sur scène est une synthèse. Les propos qui sont tenus par les personnages ont été tenus par eux. Pour les faire rentrer dans le temps du spectacle, je me suis cependant autorisé quelques licences. Les audiences étant publiques, les journalistes peuvent se saisir de ce qui se dit pour le donner à leurs lecteurs, c’est dans cet esprit que ce spectacle est écrit. Cependant, aucun enregistrement n’est autorisé dans la salle d’audience, ce sont donc mes notes et l’interprétation que j’en ai qui sont soumises au public. De même qu’à la lecture des articles de presse, les tournures de phrases peuvent varier sous la plume de tel ou tel journaliste, je n’ai bien sûr pas noté systématiquement tous les mots prononcés. Mais la confrontation avec les articles parus me conforte dans l’idée que ce spectacle respecte l’esprit et la lettre du procès. »


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net