ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Media crisis


Lorsque j’utilise l’expression Média crisis, je fais référence au fonctionnement irresponsable des mass­médias audiovisuels et à leurs impacts désastreux sur la société. L’incroyable disparité entre le rôle véritable des MMAV et la conscience qu’en a le public, est l’un des phénomènes les plus alarmants de notre société moderne.

Année 2005.

Peter Watkins n’est pas qu’un cinéaste, il réfléchit aussi depuis plusieurs décennies au système de production audiovisuelle et porte, dans son livre Média crisis, un regard critique sur les médias. Non pas, comme c’est devenu la norme avec le développement d’Internet, en promouvant l’amateurisme et la gratuité, mais en faisant une critique radicale des médias dans la société capitaliste, et en particulier dans le domaine qu’il connaît le mieux : l’audiovisuel.
De Punishment Park à La Commune en passant par La Bombe, ses films ne suivent pas une trame narrative classique et s’affranchissent des formes de la fiction traditionnelle. Ainsi, en tant que spectateur, il nous faut reprendre depuis le début notre approche du cinéma, tant sa grammaire est déboussolante. Rien de tel pour susciter une réflexion critique du côté du spectateur. Avec Média crisis, la démarche est certes moins expérimentale, peut-être parce qu’il sort de son champ d’action habituel, sans doute aussi parce qu’il cherche à gagner en lisibilité et en diffusion, mais le propos est tout aussi subversif. C’est donc avec bonheur que nous avons accueilli cet ouvrage dans notre librairie. Il dénonce précisément ce à quoi nous nous opposons le plus farouchement : la culture de masse créée par un capitalisme qui uniformise les esprits, empêchant ainsi toute émancipation individuelle et sociale. Et peu importe qu’aujourd’hui des termes paraissent parfois désuets. Si Peter Watkins se réfère aux mouvements altermondialistes, c’est pour y débusquer là aussi le « processus hiérarchique de production qui délivre des messages unidirectionnels à un public passif ». Il a aussi inventé ses propres concepts, comme la Monoforme : « dispositif narratif interne […] employé par la télévision et le cinéma commercial pour véhiculer leurs messages », ou l’Horloge universelle, soit le formatage des
programmes télévisuels. Publié par Homnisphères, regretté petit éditeur de sciences sociales avec qui nous avions beaucoup d’affinités, le livre est désormais épuisé.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net