ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

L’Insomniaque



LES YEUX GRANDS OUVERTS

Cela fait désormais vingt ans que L’insomniaque édite des livres. Bien présent dans le paysage l’édition militante et libertaire, ce collectif (« L’insomniaque a toujours été un collectif reflétant diverses sensibilités de la dénonciation du capitalisme : les anarchismes, le conseillisme antiautoritaire, l’Internationale situationniste, le néo-zapatisme ») a anticipé le développement de ce secteur - au début des années 2000 – et y a même joué un rôle non négligeable en suscitant quelques vocations, puisqu’il a commencé ses activités en 1993.

Depuis, 130 titres ont été publiés, et « avec la diminution tendancielle du lectorat, les tirages initiaux, qui étaient de 2000 dans les années 1990 sont passés à 1500 ». Car oui, chez L’insomniaque, on déplore la perte de l’attrait de la littérature chez les travailleurs : « ils avaient certes contracté, aux temps reculés du mouvement ouvrier, le vice de la lecture – car c’en est un lorsqu’on est de la force de travail à la merci des maîtres du temps. Ce penchant a cédé la place chez eux au goût quasi exclusif qu’on leur a inspiré pour l’audiovisuel et autres jeux du cirque,et qui ne leur laisse guère de disponibilité pour la réflexion ou l’imagination,tant le mode de consommation d’images et de sons qui est de règle est conçu pour être hypnotique. » De fait, dans la tradition libertaire du « faisons-le nous-mêmes », les tâches éditoriales sont si possible réalisées en interne, en mouillant sa chemise s’il le faut. Il s’agit de « tenter de remplir soi-même, ensuite, le plus possible de tâches inhérentes à la ”chaîne graphique” (du manuscrit au façonnage) et vouloir les connaître toutes, et les maîtriser à l’occasion » ; « le collectif se réunit une fois par semaine pour examiner les projets éditoriaux, commenter les manuscrits reçus, régler les problème administratifs. Le comité des lecture est constitué par tous les associés. La mise en page est faite par ceux d’entre nous qui savent la faire ; les traductions et la correction des épreuves sont faites par les associés ou par des amis bénévoles, eux aussi ». Changeant de distributeurs au gré des malheureuses faillites de ces derniers, L’insomniaque se débrouille pour « faire circuler [ses livres] dans les réseaux de résistance à l’uniformité culturelle comme dans les librairies ayant pignon sur rue (qu’elles soient échoppes ou supermarchés) et les bibliothèques – et dans tous les lieux où l’on va en quête de lectures. L’autonomie, sans l’isolement. »

Organisés en association « dans les deux sens du terme : juridiquement (une personne morale) mais aussi humainement (un groupe d’amis) », s’étant mangés en pleine poire les années 1980 et leur régression sociale, ayant participé aux journaux de critique sociale radicale L’Exagéré et Mordicus, ils ont une perception crue et juste de la réalité du monde du livre dans lequel ils évoluent : « le paysage éditorial français (et mondial) a bien changé depuis le début des années 1990. Tandis que l’édition commerciale était en proie aux concentrations et à la standardisation de sa production, les petits éditeurs indépendants ont profité de la frilosité des gros éditeurs et de la « démocratisation » des savoir-faire due à l’informatique pour se multiplier mais, à de rares exceptions près, ne se sont guère développés – puisque, précisément en raison de l’intrusion de informatique dans tous les modes de communication, le rapport à la lecture s’est modifié. A l’acculturation croissante des consommateurs, qui coïncide de longue date avec la prédominance culturelle de l’audiovisuel, s’ajoute la paupérisation due à la « crise » permanente. Le pouvoir d’achat des lecteurs se réduit ainsi au même rythme que leur appétence pour les idées neuves ou subversives, la poésie, le mauvais esprit, et jusqu’à la connaissance la plus élémentaire du monde qui les entoure. » On l’aura compris, la dématérialisation des savoirs-faire et la colonisation rampante des NTIC sont perçues comme des fléaux, dont le but est l’exact contraire de l’émancipation. On ne s’étonnera donc pas que parmi les titres publiés – quasiment tous hors-collection – on trouve La colère de Ludd de Julius Van Daal, Ecrits de combat du poète anglais et fervent soutien des luddites Percy Shelley ou l’anarcho-primitiviste John Zerzan.

Mais ce n’est pas là leur unique marotte : est présent aussi à leur catalogue le mouvement ouvrier avec Wobblies & hobos de Joyce Kornbluh, Un peu de l’âme des mineurs du Yorkshire de Jenny et John Dennis, Putain d’usine de Jean-Pierre Levaray avec le film éponyme de Rémi Ricordeau, la révolution espagnole avec Les fils de la nuit d’Antoine Gimenez ou Dans un village d’Aragon dont je ne veux pas rappeler le nom de Ricardo Vasquez Prada, l’art populaire avec Éloge des jardins anarchiques de Bruno Montpied ou Viva Posada (recueil du graveur mexicain), la Chine avec Avis au consommateur de Pun Ngai, Bureaucratie, bagnes et buisness de Charles Reeves et Hsi Hsan Wou ou La révolte des Taiping de Jacques Reclus, la prison avec À ceux qui se croient libres de Nadia Ménenger, Au pied du mur ou Fraternité à perpète (la fratrie Khider...)... La liste pourrait être longue ! D’autant qu’on ne fera qu’évoquer la courte expérience de la collection de poche, À couteaux tirés (1999-2000) et celle de petits textes à petits prix, De l’huile sur le feu (2002-2006). Depuis 2010, Petites Insomnies prend la relève en rééditant en poche des titres du fond (Beau comme une prison qui brûle de Julius Van Daal) ou des classiques disparus (Travailler, moi ? Jamais ! De Bob Black). Dans les mois qui viennent vont être publiés « Frères de la Côte (ouvrage collectif), en défense des pirates somaliens, traqués par tous les puissances du monde et ZAD partout (ouvrage collectif), un recueil de documents et d’images décrivant le combat en cours contre la construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes ».

http://www.insomniaqueediteur.org/

L’Insomniaque éditeur

43, rue de Stalingrad

93100 – Montreuil-sous-bois

e-mail : insomniaqueediteur@free.fr

L’équipe de Quilombo vous présente des éditeurs engagés. Une table présentant les principaux livres leur est dédiée à la librairie et vous pouvez bien sur nous commander tous les titres par correspondance.

Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net