ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

Frapper n’est pas aimer

Enquête sur les violences conjugales en France


Chaque année, des milliers de femmes fuient leur domicile en pleine nuit, courent en larmes chez une amie, sont sauvées in extremis par les voisins ou atterrissent aux urgences, victimes de coups, de brûlures, de viol conjugal...
Pour quitter un homme violent, il faut du courage. Du courage, mais aussi des volontaires prêts à tendre la main. Qui ne pensent pas que " si elle reste, c’est qu’elle aime ça ". Car, dans tous les milieux, si elle reste, c’est qu’elle ne sait ni comment partir ni où aller. Surtout si elle a des enfants. Partir c’est échapper aux coups et se libérer des reproches incessants, des mots qui blessent, d’une emprise psychologique qui enferme dans une cage parfois dorée.
Pendant plusieurs mois, Natacha Henry s’est immergée dans un foyer d’accueil pour femmes battues. Frapper n’est pas aimer fait ainsi entendre Fatou, Djamila, Christine et les autres, avec leurs soucis, leurs peurs et leurs éclats de rire. Bien loin d’une descente dans un quotidien misérabiliste, ce livre donne de l’espoir. Il nous fait rencontrer des policiers formés à l’écoute des victimes, des assistantes sociales qui conseillent les plus vulnérables, des médecins qui refusent de croire au " je me suis cognée contre la porte " et des magistrats qui ne sont pas dupes devant la comédie des agresseurs.
Partant du constat que le silence encourage les violences, Natacha Henry a choisi de donner la parole aux acteurs et aux actrices de terrain. Pour que les victimes sachent qu’elles ne sont pas seules.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net