ouvert du mardi
au samedi de 13h à 20h
23 rue Voltaire 75011 Paris

01 43 71 21 07
fax 09 55 63 23 63

De la résistance à la guerre civile en Grèce

1941-1946


Platon, Aristote, l’invention de la démocratie : c’est une tout autre image de la Grèce que montre ce livre, celle d’un pays sacrifié et humilié - comme il l’est aujourd’hui. On y verra comment la Résistance grecque, l’une des plus actives et efficaces de l’Europe occupée par les nazis, fut mise au pas et massacrée par les collaborateurs et les Anglais en 1944 : il fallait ramener le roi sur le trône, rétablir l’ordre social d’avant-guerre, éviter que la véritable démocratie de la Résistance ne s’impose à la Libération.
On y découvrira une image peu flatteuse de Churchill, capable de tout et même de nuire à l’effort de guerre pour maintenir la Grèce dans l’orbe britannique. On assistera au flottement fatal de la direction du Parti communiste, lâché par l’URSS et acculé aux compromis. On verra, en 1945, la terreur, lancée par le gouvernement et les bandes armées d’anciens collaborateurs, qui s’abat sur les résistants désarmés, les syndicalistes, les démocrates.
Les lignes de front sont tracées et la Grèce s’apprête à vivre trois années de guerre civile qui laisseront le pays exsangue. Trois années pendant lesquelles ce sont les Américains, dans le contexte de guerre froide, qui prennent la relève des Anglais dans la répression du mouvement populaire. Tout ce qui va advenir par la suite, de la dictature des colonels à la mise à mort actuelle du pays, sommé de payer "sa dette", est en germe dans cette histoire tragique de la Résistance grecque.


Suivre la vie du site infos Suivre la vie du site catalogue | | Plan du site | SPIP | @elastick.net